La tsar mondiale de la pub

Par Benjamin Garrigues

Comment rendre hommage à Maria sans évoquer sa carrière publicitaire ? Elle qui est restée plus longtemps en haut de l’affiche en termes de gains, de partenariats et de notoriété qu’au classement de la WTA. Il faut dire que la joueuse accrocheuse et à la plastique avantageuse s’est toujours doublée d’une redoutable femme d’affaires. La liste des marques avec lesquelles elle a collaboré ou auxquelles elle a prêté son image est impressionante : Canon, Avon, Porsche, Pepsi, Palmolive, Head, Prince, Evian, American Express, Tag Heuer, Samsung, Sony, Motorola, Nike, Gatorade, Land Rover, Tropicana… jamais une joueuse n’avait attiré autant de sponsors dans l’histoire de notre sport.

Beauté, ambition, charisme, puissance, détermination, ténacité : autant de valeurs auxquelles les marques ont voulu associer leur image.

Difficile d’en brosser un panorama exhaustif. J’ai donc choisi de vous montrer les campagnes les plus emblématiques, les images publicitaires les plus fortes, les plus sexy, kitsch ou drôles qui ont jalonné sa carrière.

En 2013, en t-shirt bébé pour Evian : « Live young ». On dirait qu’elle est née pour ça.

Maria aime bien faire le clone à l’occasion. Une campagne qui fera l’objet d’une véritable saga déclinée année après année…

« 1 carrière incroyable »… et 1 portrait géant : pour l’ancienne numéro UNE au moment de sa retraite, offert par Nike.

Après avoir frappé des centaines de sacoches sur le court, c’est avec le maroquinier Cole Haan que Maria s’affiche dans les rues.

Sur herbe, en spartiates et raquette de badminton… Voilà une tenue qui n’aurait pas été admise à Wimbledon !

Une magnifique campagne chinoise tout en graphisme et calligraphie, sortie en 2006 par son sponsor Nike.

Ce célèbre film Nike montre Maria de sa chambre d’hôtel jusqu’au court central de Flushing Meadows sur l’air de I Feel Pretty.

Elle est tellement belle que tout le monde se retourne sur son passage, mais quand elle commence son match, c’est le silence :

place aux cris de rage, hurlements et pluie de coups gagnants. McEnroe est admiratif. Maria n’est pas « que » jolie. 

« Ils voulaient que tu souries davantage, que tu sois plus polie, que tu cries moins fort, que tu sois moins agressive quand tu gagnes, que tu t’enfuies quand tu as fait des erreurs. Mais au lieu de devenir celle que le monde du tennis voulait, tu es devenue la joueuse dont il avait besoin. » Hommage de Nike lors de l’annonce de sa retraite sportive.

Pour arriver au top, elle a sacrément mouillé le maillot. Ou comment rendre un simple t-shirt blanc ultra-sexy.

Toujours plus d’énergie et d’enthousiasme dans cette campagne Nike de 2010 !

Nike encore : à l’entraînement, Maria Sharapova se révèle stakhanoviste des courts.

« Tu veux mes mensurations ? Six zéro, six zéro, six zéro. » 2006, Nike Tennis.

« Gardez vos yeux sur la balle. » 2016, Nike Women.

« Ça n’est jamais fini tant que je ne dis pas que c’est fini. » Maria Sharapova n’abandonnera jamais. Jamais. 2011, Nike.

Maria Sharapova, la personnalité la plus effrayante du tennis : ses adversaires sont représentés tels des mômes qui perdent tout contrôle. 2005, Nike Australie. 

Pour Maria, trouver un nouveau sponsor a toujours été simple comme un coup de fil… 2005, Motorola.

2009, Sony Ericsson.

2014, Samsung Galaxy S5.

Dans ce spot russe pour Samsung, elle joue au mur en robe de soirée dans son appartement… avec des balles trempées dans de la peinture rose !

« Maria ne veut pas simplement tenir son jeu de service, elle veut l’attraper par la gorge et le frapper de manière totalement insensée. » Sony Ericsson WTA Tour.

Dans ce film Canon, des fans arrêtent Maria dans la rue pour prendre une photo… non pas d’elle, mais de son chien Dulce ! 

Appareil photo Canon Powershot 2005 : Maria frappe tellement fort ses balles à l’entraînement qu’elles vont se coincer dans le grillage et forment un message, « Maria was here ».

Une joueuse à poigne, pour Tag Heuer. C’est vrai que sur le terrain, elle remet souvent les pendules à l’heure.

En 2017, Head aime bien les femmes… de tête. Logique.

« Chaque fille a besoin de son prince. »

« Il n’y a pas d’adversaire plus fort ou plus rapide que vous-même. », philosophe Maria au volant de sa Porsche 911.

« Tastes like : “Quiet please, Maria” » ou comment les Australiens se moquent gentiment de ses hurlements dans cette pub pour la pâte à tartiner Vegemite.

Bons baisers de Russie… avec ses propres bonbons Sugarpova, lancés en 2012.

En 2012, Head a invité Maria a défier Novak dans des exercices de précision. Un tennis bowling, puis service sur une boîte de balles posée sur la tête de Djoko. Réalisé sans trucages ?

Dans ce spot japonais pour Diet Pepsi Twist, elle tourne sur elle-même en faisant « twister » sa jupe !

Dans ce spot Gatorade de 2007, Maria montre l’étendue de sa détermination et écœure une à une toutes ses adversaires… qui finissent par perdre leurs nerfs.